Réalisations

Ce n’est qu’un aperçu, en effet il serait irréaliste de vouloir publier les centaines de vélos passés entre nos mains depuis plus de 15 ans… vélo couché de course, de randonnée, vélo couché électrique ou trike de toute sorte en delta ou en tétard, vélomobile musculaire, électrique ou avec toit solaire, remorques de tout genre et bientôt remorque solaire de camping, triporteur pour marchandises, rickshaw, vélo pliant à assistance, pliant couché, presque toutes les voies ont été explorées.

Et si vous avec une demande particulière, nous sommes là pour en discuter. L’imagination est la limite !

Performer FFWD (2018)

Vélo couché électrique, pliant, traction avant.

Modifications: passage d’un groupe 2×10 à un moyeu à variation continue NuVinci

Moteur dans la roue arrière à venir

Nombreuses modifications de composants (freins, roues, pneus, transmission) pour ajuster aux besoins.

Frein avant Hydraulique avec activation du frein électrique, transmission revue pour s’accorder avec les performances d’un vélo électrique.

Tableau de bord complet permettant de régler le niveau d’assistance proportionnelle, de régler le limiteur de vitesse en descente, de démarrer en côte à l’accélérateur et de suivre à l’écran tous les paramètres physiques et électriques. Affichage de la puissance et la cadence de pédalage, par exemple.

Ce vélo permettra d’aller vite jusqu’à la prochaine gare, le plier pour sauter d’une ville à l’autre et repartir en roulant à l’autre bout, avec tout ce que l’on espère de confort et de performance.

2 roues motrices, 3 freins (avant hydraulique, arrière mécanique et arrière électrique) et une assistance utilisant à choix toutes les possibilité de la loi Suisse. Jusqu’à 20 km/h sans pédaler, jusqu’à 25 km/h en pédalant, assistance proportionnelle automatique ou gestion à l’accélérateur, freinage électrique automatique ou manuel, changements de vitesses sans coupure grâce au variateur NuVinci, commande de vitesses unique facile à utiliser.

Au vu de la finesse de l’engin, la consommation devrait rester basse vers 5-6 Wh/km sur un terrain moyennement vallonné donc permettre une autonomie importante. Avec deux packs de 1500 Wh dans les sacs de siège, on pourrait facilement passer les 500 km de portée réelle. Pratique pour une randonnée loin des zones urbanisées.

Catrike Pocket et Road à moteur pédalier (2016 et 2018)

Deux visions différentes pour ces deux vélos. Le Pocket est un engin de loisir et de détente, avec un moyeu NuVinci à variation continue et une orientation confort avec recharge USB, feux automatiques, pneus ballons et batterie haute tension composés d^éléments à fort courant. Cela apporte une meilleure réactivité pour une précision de conduite accrue.

Les roues à rayons aéro CX-Ray ainsi que les nippes de couleur vont dans le sens d’un engin de plaisir, y compris visuel.

Le Road est plus orienté assistance légère, le vélo de base ne suffisant juste plus. C’est une aide pour franchir les bosses à moindre effort, pour lisser les pics.

D’où un montage léger avec des pneus à faible résistance au roulement, une chaîne à maillons allégés et tiges creuses, un éclairage fixe et dédié à la signalisation.

Catrike 700 remorqueur (2018)

Solution de prédilection pour tirer de lourdes charges en tout confort, même sur de fortes pentes.

Bullit 2 roues motrices (2014)

Vélocargo de livraison avec 830 Wh pour une grande autonomie, moyeu NuVinci à variation continue, gestion avancée avec assistance proportionnelle à la puissance de pédalage.

Catrike Speed solaire (2006)


Prêt au départ pour une virée familiale de 230 km en totale autonomie, en 2007

Véhicule sur mesure pour emmener les enfants à la crèche sur le chemin du travail, faire les courses et voyager en famille.

Autonomie de 50 km sur l’assistance, et extension solaire de 10 km par jour en hiver à 120 km/jour en conditions optimales sur parcours vallonné. Record de 216 km (Peseux→ Sennecé les Macon) d’une traite et sans recharge, en 7 h 20 minutes. Environ 6’700 km par an d’apport solaire.

Consommation de nuit autour de 8 Wh/km, équivalent essence à 0.09 L/100

Plusieurs concepts issus de ce projet : énergie à bord augmentée pour autonomie (nocturne) de 100 km, alimentation solaire pour plus de 100 km/jour en conditions optimales et gestion automatisée et centralisée de l’éclairage sont devenus depuis des standards quasi universels pour les projets de BikeToTheFuture.

Catrike Expedition (2011)

Equipement complet: toit de protection soleil et pluie, moteur bourré de couple, batterie 1000 Wh, freins renforcés, sacs assortis et pare-boues. La batterie fonctionne toujours, du haut de ses 6 ans.

 Leiba X-Stream (2012)

Vélomobile légère avec une assistance fine juste pour les montées, 420 Wh à bord et plus de 100 km grâce au fait que dès 25 km/h, la consommation est nulle. Or il est fréquent de rouler à bien plus de 25 km/h en vélomobile. Le moteur ne tourne donc que dans les côtes, en moteur à la montée et en génératrice dans les descentes.

Magic Turtle (2009)

Projet de 2009 réalisé en 3 mois de l’idée au véhicule roulant, avec la HEG de Neuchâtel pour explorer les développements en mobilité douce en zone urbaine.

Véhicule pouvant emporter 3 personnes, ou une personne et une europalette avec 200 kg de fret, les sièges étant rapidement amovibles.

Divers équipements comme feux Hella automobile modifiés en full LED (bi-LED) et affichage à l’arrière de la production solaire de manière didactique. Autonomie de 50 km sur batteries plus 50 km par jour au solaire. Nouvelles batteries en 2014 donnant 120 km de portée, avec le solaire cela fait 170 km par jour.

Fiat 126 bis électrique (2009)

Conversion d’une 650 cm³ bicylindre en électrique, avec moteur et contrôleur d’élévateur à fourche et maintien de la boite de vitesses. Freinage régénératif, pack de 8 batteries plomb en série-parallèle pour 48 V et 108 Ah.

Projet de reconversion en éléments Lithium durant l’hiver 2017-2018 grâce à la forte baisse de prix de ces éléments.

Les tarifs 2017 sont à 10 % du prix de 2009 à énergie égale, permettant d’envisager une autonomie doublée pour un prix raisonnable, avec une réduction de 100 kg en bonus.

Le toit solaire apporte environ 10 km/jour d’autonomie, ce qui couvre une majorité des besoins courants en mobilité de proximité. La consommation hors apports solaire s’établit autour des 100 Wh/km, donc 1 L/100 en équivalent pétrole.

En batterie Lithium, le poids étant plus faible et le rendement meilleur, le solaire pourra apporter 15 km/jour donc plus qu’il n’en faut pour un usage urbain. La consommation devrait s’établir proche de 0.8 L/100 en équivalent essence, c’est sans concurrence pour une voiture de 1990. Et il est possible de produire l’énergie localement.